10 septembre 1938

« Tanger

Journaux en vente à Tanger : La presse Marocaine ( quotidien du matin Casablanca), fortement pro-Franco ; le Petit Marocain (dito), impartial ; La Dépêche Marociane (quotidien Tanger), quelque peu pro-Franco ; le Journal de Tanger (apparemment hebdomadaire), semblant apolitique, annonces d’affaires etc. ; Tangier Gazette & Morocco Mail ( hebdomadaire anglais, Tanger, les vendredis) correspond à ci-dessus, semble légèrement anti-fasciste et fortement anti-japonais ; (a) aussi d’autres variés, Français et espagnols, mais il semble ne pas y avoir de journal local espagnol pro-Franco.

Deux immeubles ici ou flottent le drapeau républicain espagnol, l’un appelé la Casa de España, une sorte de club, distribuant les habituelles affiches gouvernementales. Quelques boutiques vendent les affiches franquistes ( l’affiche Arriba España pratiquement identique à une du gouvernement). Graffitis sur murs peu communs et pro-Franco et pro-gouvernement quasiment à égalité, peut-être un peu plus de ces derniers. Généralement simplement Viva ou Muera Franco, ou U.H.P. , ou C.N.T.F.A.I. , ou très rarement U.G.T. Pas d’initiales de partis politiques sauf le F.A.I, la Phalange, et un du J.S.U. Toutes les inscriptions sans exception espagnoles. Pas d’indices sur l’attitude des maures. (voir la coupure de presse du Petit Marocain du 15/9/36.) (b)

La pauvreté ici n’est pas extrême pour une cité orientale. Néanmoins un développement important de la mendicité, la ville entière vit du commerce touristique. Pas beaucoup de mendiants actuellement, mais des aides innombrables pour les magasins de curiosités, les maisons closes etc. Beaucoup de gens parlent espagnol, beaucoup français, et tous ceux concernés par le racket des touristes parlent quelque peu anglais. Les locaux ont un très bon physique, particulièrement les jeunes hommes, chez les maures comme chez les ibériques etc. En dépit de l’européanisation presque tous les maures portent le burnous et le fez, et la plupart des jeunes femmes sont voilées. Gains estimés des pêcheurs au long cours à peu près 3d de l’heure.

Il y a quatre bureaux de poste, un français, un britannique, et deux espagnols, Franco et gouvernement. Les timbres sont britanniques surchargés Tanger. Monnaie comme dans le Maroc français.»

[Note d’Orwell]

(a) N.B que le commerce anglais vers le Maroc a perdu beaucoup à cause des japonais depuis 1934. l’Angleterre était alors le 2nd plus grand importateur. C’est maintenant le Japon le 2nd, l’Angleterre 6ème (D.H. Warre, « Aujourd’hui le Maroc »).
(b) Le Temps du 23.1.39 dit dans un article ( que je n’ai pas vu) que les français pourraient prendre le Maroc espagnol au terme de la Guerre espagnole.

Published in: on septembre 14, 2008 at 6:38  Laisser un commentaire  
Tags: , , , , , , ,