14 Septembre 1938

« Marrakech

Oiseaux vu dans le voyage en train Tanger – Casablanca – Marrakech. Ibis extrêmement nombreux, crécerelles plutôt courantes & aussi deux grandes sortes de faucons où milans, quelques corbeaux solitaires très similaires aux oiseaux anglais. Pas de cigognes bien qu’on dise qu’elles existent ici. Très peu de perdrix. Chardonnerets apparemment identiques avec l’oiseau anglais, courant à Marrakesh (1). Vu un homme portant un lièvre, sinon pas de quadrupèdes sauvages du tout. On dit qu’il n’y en a littéralement aucun, sauf peu de lièvres et des chacals dans le Maroc français. Peu de chameaux dans le Maroc espagnol, mais pas très courant jusqu’au sud de Casablanca. En général un chameau semble faire 18 mains de haut. Tous sont extrêmement maigres & et ont des excroissances calleuses à toutes les jointures. La plupart muselés. Les ânes à Marrakesh surchargés & moins docile qu’à Tanger.

Les dattes sont maintenant presque mûres. Les dates partiellement mûres sont jaunes vif & pendent en grappes épaisses sur leurs tiges juste là où la couronne de palmes rejoint le tronc. Il y a généralement 6 grappes par arbre & la totalité doit peser environ ½ d’un poids de 112 livres. La date tombée ressemble à un gland sans sa tasse. Il y a plusieurs variétés de dattes de palmiers, y compris une naine.

Les grains de poivre sur les poivriers sont presque mûrs. Ceux-ci sont connus en tant que « faux poivres », cependant on peut les utiliser de manière ordinaire. Les noix, évidemment locales, juste mûres. Poires & pêches pas encore à point. Les citrons ici sont ronds & verts, plus comme le citron indien, seulement plus gros & à la peau plus épaisse. Le raisin de vigne en grande profusion & très peu cher.

La vie marine à Casablanca semblent presque la même qu’en Angleterre. Bigorneaux, patelles, bernaches, tourteaux & une sorte d’anémone apparemment identique. Pas vu de mouettes cependant. Oublié de mentionner qu’à Tanger il y a des prises de très grands maquereaux.

Le romarin pousse bien à Marrakech. Les roses aussi, les pétunias poussent dans d’énormes buissons comme en Inde. Les zinnias profitent aussi. Un bonne herbe peut pousser s’il y a suffisamment d’eau.

Notes

(1) Orwell écrit parfois « Marrakech » et d’autres fois « Marrakesh ».

Publicités