5 septembre 1938

« Dernière nuit beaucoup de brouillard, corne de brume beuglant continuellement. Ce matin la mer beaucoup plus douce, grise & huileuse, à peu près de la couleur de 1ead. Plus tard dans la journée très chaud & la mer bleu profond. Passé le cap Roca vers 10 heures du matin, mais invisible dans la brume. Passé le cap Saint Vincent très proche, à 2-3 miles, à 6 heures du soir. Distance du bateau ( midi à midi) 342 miles. Arrivée à Tanger tôt demain. Goëlands ici d’une race que je ne connais pas, marron foncé à la tête, blanc derrière, volant comme un faucon au-dessus de l’eau à seulement quelques pouces de la surface, comme une chouette au-dessus de l’herbe. Grappes de varech alors que nous approchons de la terre. Quelques arondes où martins (différentes des anglaises) suivant le navire alors qu’encore loin de la terre. On dit avoir vu deux baleines hier mais je les ai ratées.

Ce n’est pas comme je l’avais pensé un navire à turbine à vapeur, mais à essence. L’équipage pense être environ 600. La classe touriste (vraiment entre 2ème et 3ème classe) a trois petits salons à part de la salle à manger, deux ponts où l’on peut jouer, une petite piscine & un cinéma plutôt primitif. Messe catholique & Anglicane tenues chaque jour. Prix touriste Londres 6 Gibraltar 6 – 10 £.
Plus tard. Membres d’équipage 543. Navire transportant une charge de 8 à 9 mille tonnes.»

Published in: on septembre 14, 2008 at 4:03  Laisser un commentaire  
Tags: ,